Danger : Hamida Mentoufa dans la peau d’un mannequin

Si Hamida Mentoufa n’existait pas, il aurait fallu l’inventer ! Si certains ont le don de chercher et d’apporter des solutions, Elle, elle a plutôt le don de se goinfrer de problèmes sans les chercher, ce qui donne plus de boulot à nos amis qui ont le don de chercher et d’apporter des solutions. Si vous exprimez un léger malentendu vis-à-vis de la phrase précédente, c’est que vous êtes mal barrés (Excusez) la mention inutile. 

Sauf que l’embarras cette fois-ci, Lamèche l’a un p’ti peu cherché… Après la recommandation de sa coloc’ Tissouwa, Hamida a postulé (à l’issue de 100 plein gré) pour un casting de mannequins… L’annonce était tellement bizarre et aguichante que même les thons trop cul-tivées l’auraient ambitionnée…  D’ailleurs c’est bien d’avoir de l’ambition car les thons sont durs ! 

 

 « Vous aimez le monde de la mode, les voyages et vous pensez être fashion ? Vous êtes photogénique, télégénique ou anorexique et vous avez des mensurations de rêve ? Si vous répondez à ces critères et que vous couchez pour réussir, nous vous assurons une belle carrière en mannequinât, alors contactez-nous sur : true-lie-beauty@casting.fr »    

Mignonne comme un petit cœur praliné de velours rose fushia, notre belle au poids dormant ose la joliesse et envoie sa candidature. Une semaine plus tard, elle s’entretient, au téléphone, avec une voix minaudante et minausée qui la convoque officiellement au casting qui a lieu le jour même à 14h de l’après-midi. Et là, c’est la régate contre la montre ! Mettre quoi ? Quel maquillage ? String ou rien ? Top sexy et short = vulgaire ? Petit col V et longue jupe = introvertie ? Est-ce qu’elle rentrera dans son jean H&M acheté aux galeries Lafayette il y a 2 ans ? C’est le tintamarre des hésitations néo-hormonales ! Après des travaux forcés à durée indéter-minable, Hamida Lamèche est prête. Elle ressemble à comment dire ? Elle … Bref ; c’est un mélange classico-post-beldi-flashy-décontracté. Très discret quoi ! Concrètement ça donne une Paris Hilton dans le corps de Chimène Badi avec le maquillage d’Amy Winehouse et les vêtements de David Bowie. Elle a quand même gardé la coiffure, enfin j’veux dire la non coiffure ! 

Toute motivée, notre décoiffée nationale arrive au lieu du casting à 14h04 et se rend compte qu’elle est venue en babouches ! MERDE J trop tard pour faire un aller-retour ; elle rougit en guise de fard à joues et compte bien compenser avec son décolleté et sa personnalité ! 

« Bonjour et bienvenue, c’est pour le casting ? » murmura l’hôtesse. 

Hamida : « oui madame » 

L’hôtesse : « Puis-je avoir votre convocation ? » 

Hamida remue son sac gris vintage dans tous les angles puis sourit… « hihhi je crois que je l’ai oubliée ! » 

L’hôtesse : « Euh d’accord, quel est votre prénom ? » 

Hamida : « Hamida Lamèche sans le T » 

L’hôtesse : Pardon ? 

H : Je vous ai dit Hamida Lamèche sans le T          

L’hôtesse : Vous pouvez répéter ? 

H : Hamida Lamèche sans le T          

L’hôtesse : Pardon mais y a aucun T dans Hamida Lamèche !! 

H : Oui, et ça fait 4 fois que j’vous le dis. 

L’hôtesse se sent stupide et sourit jaune… « Passez sous la toise svp, la taille minimum est de 173 cm  -…-  vous avez de la chance, la salle d’attente est en face, vous êtes le numéro 279 » 

Hamida prend son mal en patience, l’attente sera longue. Les filles présentes (enfin les figurines présentes) se ressemblent toutes et sont nettement plus jeunes que Lady Mentoufa. Notre amie aborde les mal coiffées de toutes pour se dépanner des chaussures mais la réponse est la même ! Elle s’écrase alors contre une chaise raide en se rongeant les ongles et l’humeur, l’attente est rythmée de musique Ambiant mais surtout de baragouinages à tendances people et post-pubère !    

Les candidates se pressent par groupe de 8 avant de passer une par une devant le jury. Après plusieurs heures d’attente, c’est en quelques secondes que tout va se décider. Hamida lit une certaine frustration sur les visages, on dirait presque qu’elles ont toutes leurs règles ! Chaque fille attend que l’on appelle son numéro pour s’avancer et faire son show. C’est au tour de Lamèche, elle décide d’ôter ses babouches et de redresser ses mèches rebelles, c’est sa première fois et elle n’a rien préparé ! 

Les jurys : « Quel est votre nom ? » 

H : « Hamida Lamèche » 

Un membre du jury sur un ton blafard : « Vos mensurations ? » 

H : « Alors pour la poitrine, j’vous dit pas. J’ai mes règles… et parmi elles, je ne dévoile pas ma soutification le premier soir. Pour les pantalons, logiquement c’est maximum 40 et théoriquement 36.  Sinon je chausse du 45.           

Le jury : « D’accord, et pourquoi vous êtes pieds nus ? » 

Hamida fait semblant de ne pas avoir entendu et fait répéter le jury pour pouvoir réfléchir à la réponse ! Puis le regarde d’un air de happy ending : « Quand je serais mannequin célèbre, ma priorité sera
la Caritativité et à mon avis, il faut commencer dès maintenant. C’est la raison pour laquelle, avant de monter ici j’ai offert ma paire de chaussures à une mendiante qui avait les pieds raides nus ! Et deuxièmement, je suis pieds nus parce que je suis une fille naturelle et pas du tout superficielle, de plus ça vous permet d’admirer ma pédicure que j’ai faite à 350 dirhams » 

Le jury : « Intéressant et cohérent, mais y a un détail décisif ; je pense que vous ne vous êtes pas épilée les jambes !!!» 

H : « Vous pensez bien ! Je m’en excuse, c’est que je suis paresseuse mais avouez que ça a un charme aussi… » 

Les Jurys : « Bon faites nous rêver » 

H : « Frère Jacques Frère Jacques Dormez-vous ? Dormez vous ? Sonnez l… » 

Le chef des jurys s’énerve : « MADEMOISELLE ?! On doute de votre motivation, est-ce que vous êtes venus ici après avoir perdu un pari ? » 

H : « Non, je suis venue parce que Tissouwa, ma colocataire m’y a incité » 

L’assistante : « bon faites un aller-retour sans trop déhancher » 

Hamida fait son défilé en se caressant la frange et en se dandinant les hanches, elle chaloupe comme une lapine excitée tout en mettant ses deux z’atouts en valeur (mais sans grande conviction tout comme si elle faisait languir un homo). Lamèche se présente à la dernière étape complètement pâle ! Le shooting photo avec le t-shirt noir de l’agence se passera sans la photogénie de Hamida, qui désormais s’en bat les ovaires du concours. Elle décide de saboter son passage en faisant des grimaces téletubbiesiennes face aux objectifs… Mais au fond, elle sait que c’est juste pour nier le fait qu’elle ne soit pas assez bien pour être mannequin ! 

 

Exténuée, Hamida Mentoufa rentre avec le moral d’un camembert bayet  et décide de ne plus sortir et de ne voir personne ! Elle passe 3 jours dans sa chambre (mo)rose sans rien manger, juste à scruter les photos de ses magazines féminins … *Toc Toc Toc, C’est Tissouwa, tu m’ouvres Mida ? T’as un courrier !* 

H : « J’veux pas ouvrir, C’est quoi dis moi ?! » 

Tiss’ « Alors écoute, je te lis… True Lie Beauty vous remercie de votre participation, vous n’avez malheureusement pas été sélectionnée pour le casting officiel. Par contre, l’agence a été séduite par votre singularité et vous offre un stage en France à l’issu duquel vous défilerez avec la nouvelle gamme Rebel-Mania… »    

Hamida : « NANNNNNN Sérieux ??! » elle sursaute et ouvre la porte… 

Tissouwa : « lol tu y as cru ? C’est une blague… Faut payer le loyer et le syndic c’est la quittance, tu me donnes ta part ? » 

13 Réponses à “Danger : Hamida Mentoufa dans la peau d’un mannequin”

  1. bague (le retour) dit :

    Tissouwa cette guique.. « lol »?! non mais.

  2. waaayli dit :

    c’est une plaie cette coloc :) ))
    Fansement!!

  3. Khadija dit :

    Ha la la, je l’attendais le prochain article :) Et franchement il est à la hauteur de mes attentes !!

    C’était trop trop marrant ! T’es trop forte ;)

    Bises

  4. Merame d'Itzer dit :

    franchement : un pur délice mon ami ! :)

  5. na7nou7a (ma3ref) dit :

    OH MY GOD you back!!! been missing your tchentif :)
    1 love

  6. bibila dit :

    très top,j’adore te lire, Hamida, faudrait peut être penser à partager plus amplement ceci avec les autres?
    bonne continuation!

  7. marokina dit :

    bsr,hilarant est le mot injuste mais excuse moi je n’ai pas encore inventé un adjectif plus fort.
    çà change de lire ce style j’aime bien .je reviendrai souvent j’espère.bonne continuation.

  8. Zinette dit :

    Ah ça fait plaisir de te lire encore une fois!!!

  9. marokina dit :

    coucou ,nous attendons la suite.je sais que tu es occupé mais c’est tellement captivant qu’on reste sur nôtre faim.

  10. Driss Lebbat dit :

    Coup de pub…
    Je confisque cet espace le temps d’annoncer la mise en ligne de mon nouveau blog TIC sur http://www.blogatoire.com
    Spread the word.
    Merci

  11. hamza dit :

    c un rigale de te lire comme d’habitude,mais ce que je regrette ,c’est le manque de mise a jour ,ou plutot de ne avoir pas assez d’articles de toi une tout les 2 ou 3 mois c est pas sufisant a mon gout
    Donc chére hamida,fait un effort,soit réguliere,ecrit plus que ca,car un addicte,ne peut pas ce contenté, de petite d’ose de tant en temps
    sinon je deviens fouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu

  12. HamidaMentoufa dit :

    Ne vous affolez pas, la prochaine chronique arrive très vite et va tout déchirer sa race… (ok ok j’me calme)

  13. yaye dit :

    lololol funny en tout cas on attend la suite

Laisser un commentaire